7histoires

07 novembre 2016

Semaine 44 ♦ un partiel, une réflexion, un livre, un film, un documentaire, un rdv, un souvenir ♦

 

~~~~

 

1♦ Le partiel de mercredi s'est bien passé. Je n'en doutais pas! La pression est retombée pour quelques jours. Samedi soir Grande-blonde est même sortie, seule, chez une copine de fac qui faisait une soirée. Retour 3h du mat. Même les loisirs sont devenus sources d'angoisse, alors qu'elle soit partie assez détendue est une encourageant.

2♦ Au milieu de ses pleurs Grande-blonde s'est lamentée sur le fait qu'elle ne boit pas d'alcool et qu'elle le vit comme un handicap social. Les jeunes et l'alcool... Je ne vais pas dire, "de mon temps"... Non, non! Je ne suis pas du tout un exemple. J'ai pris ma première cuite au lycée et ça ne m'a même pas calmée! Mais je sortais très peu, vraiment très peu. Ensuite quelques soirées vraiment trop alcoolisées pendant mes deux premières années de prépa. Très alcoolisées, trop, mais très rares. J'étais très timide et l'alcool me désinhibait. Mais j'exagérais toujours. Pendant ma troisième année de prépa j'ai dû être plus sage, concentrée sur mon travail et décidée à aller rejoindre mon futur mari à Toulouse. Pendant les années d'école d'ingénieur et celle qui a suivi en Autriche à Vienne, encore quelques soirées mémorables, exagérément alcoolisées, mais toujours assez rares. Je regrette ces moments. Mais pendant ces années ça ne m'empêchait pas de recommencer, de regretter, mais de recommencer... Je trouve ça triste que ma fille se sente en dehors de la fête seulement parce qu'elle ne boit pas d'alcool et qu'elle est la seule! Je trouve ça triste que mon Grand, les dernières fois ici, soit sorti, ait trop bu et soit rentré malade. Et dans son école d'ingénieur c'est bien évident qu'ils ne boivent pas de la tisane. Grande-brune m'a l'air assez raisonnable. Comme tous ses copains, elle consomme un peu d'alcool à chaque soirée, mais sans excès. Par contre elle me demande très souvent de sortir. Interdire ne résout rien. Mais que faire pour qu'ils ne tombent pas dans l'excès?

3♦ Un polar canadien Défense de tuer: je cherchais un héros récurent sympa, mon amie-voisine m'a conseillé l'inspecteur Gamache et les romans policiers de Louise Penny. Bien aimé... mais sans plus.

4♦ Un film Captain Fantastic: j'ai passé un très bon moment au cinéma, mais je me pose pas mal de questions sur ce film. Par certains côtés j'éprouve le même malaise qu'à la lecture d'En attendant Bojangles. Des gamins otages des névroses de leurs parents, je trouve ça flippant. Et ce n'est pas parce que les enfants aiment leurs parents même s'ils vivent des moments bien pourris à cause d'eux que ça légitimise l'attitude des parents. Bon, dans le film, le père finit pas douter un peu. Mais au début, il me fout la trouille! J'avoue quand même que six gamins en train de bouquiner au petit déjeuner, ça me fait rêver! Mais là encore encore, entre les enfants des bois très érudits (trop? limite bêtes de foire) et les autres enfants présentés comme "normaux" qui ne savent que jouer aux jeux vidéos, pas vraiment de juste milieu. Et puis ils bouquinent mais manient aussi l'arme blanche avec beaucoup de dextérité (on est aux Etats Unis quand même!).

5♦ Un reportage (à voir peut être encore sur Arte): Cholestérol: le grand bluff. A voir si on est concerné par le Cholestérol, les maladies cardio-vasculaires, la santé, mais aussi par la démarche scientifique en général (certains chercheurs ont fait des erreurs sans forcément être malhonnêtes). On se demande juste qui croire...

6♦ Vendredi j'ai accompagné la maman du copain-fugueur (qui et rentré chez lui après s'être réfugié chez des amis de sa famille) au lycée, à un rendez vous avec le CPE. Sa maman parle français avec des difficultés, ne sait pas lire, mais se bat pour son fils, n'hésite pas à rencontrer les profs, l'administration même si c'est dur pour elle de s'exprimer et d'être comprise. Elle m'a demandé de venir avec elle, pour l'appuyer. J'admire son courage et j'espère que son fils saura lui en être reconnaissant et arrivera à rester dans les clous, arrivera à travailler et à trouver un métier qui lui plaise... c'est pas gagné!

7♦ cet été, Berlin...

IMG_2855

IMG_2859-001IMG_2866

 

IMG_2946

IMG_2947IMG_2863

20160809_180931

IMG_2839

IMG_2950

repas veggie au Michel Berger Hôtel (très bobo, mais très sympa et très bon pour du snack végétarien) 

des tuyaux un peu partout... mais colorés / des squats très militants / du vrai vintage / des messages

Berlin un peu bobo, mais pas vraiment. On a l'impression que tout le monde peut vivre ensemble, que tout est possible, rien ne dénote.

 

~~~~

Posté par cinqasept à 11:56 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,


31 octobre 2016

Semaine 43 ♦ Seuls ♦

 

♦♦♦

 

1 Mon mari, quand je suis rentrée de mon escapade de trois jours, était en déplacement en Allemagne... comme chaque semaine, ou presque. Souvent ce n'est juste qu'une habitude, parfois son absence me pèse beaucoup plus. Je sais qu'il aime ces voyages, rencontrer ses interlocuteurs, nouer des contacts précieux entre les réunions officielles qui elles pourraient très bien se faire à distance. Alors  je râle, mets en avant son empreinte carbone et vante les nouvelles technologies (S*k*y*p*e c'est pas fait pour les chiens!). Mais au fond je lui souhaite de continuer... un peu moins systématiquement peut être.

2 Grande-blonde a passé son contrôle de biologie samedi, bien. Mais pour cela il a fallu la porter, être tout le temps là pour qu'elle arrive à travailler, tout le temps là pour qu'elle arrive à dormir, tout le temps là pour qu'elle arrive à partir à la Fac. Mardi elle voulait abandonner, n'en pouvait plus. Samedi elle savait ses cours, même ceux qu'elle avait loupés. Autre partiel mercredi, autre matière, tout à recommencer. Alors faut être là, faudra être là, encore et encore.

3 Mon mari est donc parti sans moi chercher les petits chez ses parents. Quelques jours en famille avec ses frères et soeur venus pour le long week end. Mais là-bas l'absence de A. sera bien lourde. Soutenir sa fille en souffrance, sa femme qui flanche de temps en temps, sa grande ado et puis ses parents et surtout sa soeur dans leur immense chagrin... il doit avoir les épaules solides mon mari!

4Grande-brune a finalement été autorisée à rester ici aussi. Il y a eu des cris, des pleurs, des claquements de portes, et puis des explications. Elle a dû s'occuper de sa soeur, de son copain fugueur  avec qui elle a fini par s'engueuler (il n'est d'ailleurs toujours pas rentré chez lui et je pense qu'elle est inquiète même si elle sait qu'il va bien), de sa copine qui s'est fait larguer. Elle n'avait pas le courage d'affronter la douleur de ses grands parents et de sa tante. Elle a du mal à gérer ses sentiments et en plus absorbe ceux des autres... attention trop plein!

5 ♦ Petit flash back: août 2016, Berlin ♦1♦ Il y a eu les incontournables: le mémorial de l'Holocauste, la Porte de Bandebourg et le Reichstag, le mur, la Potsdamerplatz et la tour de télévision, la Spree qui traverse la ville, les parcs, le zoo, tout ce qui reste d'avant la chute du mur.

IMG_1604

IMG_2860

20160808_173606

IMG_1580IMG_1653

IMG_2861

20160808_160256

IMG_2850

IMG_2945-001

6 ♦ Le Grand est rentré mercredi, juste pour me piquer ma voiture, attraper sa douce à la gare et repartir quelques jours à la mer, dans notre ancien chez-nous. Il est revenu samedi. Dès qu'il fait un voyage en voiture il "prend des blabla*cars". Ça lui permet de rentrer dans ses frais et puis de rencontrer des gens sympas ("rarement des mecs de droite" m'a t'il dit!). Je lui prête d'autant plus mon carrosse! Il sait faire vibrer ma fibre écolo.

7 ♦ Cette semaine je me suis sentie souvent seule. Quand je ne savais plus quoi faire pour encourager ma fille, pour lui garder la tête hors de l'eau, j'aurais aimé une oreille amie un peu disponible. Je suis aussi fautive parfois, espérant un coup de fil, une visite, alors qu'il suffirait que j'appelle moi, ou que je frappe à la porte des copines. Mais là j'ai appelé une amie qui n'a pas répondu ni rappelé et je suis allée chez une autre où j'ai passé une très agréable soirée, mais voilà, pas plus (même moins, car son ami m'a seulement dit: "au fond la seule question c'est - à propose de Grande-blonde - qu'est ce qu'elle y gagne? Oui, tu vois, c'est la question de la poule et de l'oeuf... Ma mère a passé son temps à dire à mon frère de mettre un cache nez..." alors oui, je ne passe pas une journée sans me dire que j'aurai dû faire ci et pas ça, que je suis certainement à l'origne de pas mal de choses, mais la seule chose "qu'elle y gagne" c'est une immense souffrance que j'arrive à grand peine à seulement atténuer!). Je suis un peu amère, d'autant plus que ces deux amies là, je les ai soutenues énormément, quotidiennement un certain temps, quand elles ont eu des problèmes de coeur... (et je recommencerai sans hésiter malgré tout)

♦♦♦

 

Posté par cinqasept à 09:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

27 octobre 2016

Passage

 

∞∞∞

 

IMG_2982

quelque part dans Paris

 

Je suis partie trois jours, trois petites journées chez mes parents pour être un peu avec eux, leur faire plaisir, pour respirer ma campagne, mon sud, pour voir aussi le Ventoux, les Dentelles, les vignes et les collines. Comme souvent (toujours?) je suis enthousiaste à l'idée du voyage et déçue dès mon arrivée... et pourtant, évoquer ces quelques moments là-bas me remplit de nostalgie. C'est l'ennui qui m'envahit d'abord. J'aimerais qu'on me porte un petit peu, mais il n'y a personne pour cela. Cet été, tout début juillet j'y suis allée avec Jumeau, Jumelle et M. leur super copine, fille de mon amie-voisine. Grâce à cette invitée, car je voulais qu'elle passe un bon moment avec nous, j'ai organisé notre séjour: chaque jour une activité, une visite, une baignade. Le soleil, la chaleur, la vie à l'extérieur ont certainement aidé aussi: semaine formidable. Mais pendant ces derniers trois jours, j'avais juste envie de poser mes valises, de souffler, je n'avais pas l'énergie de cet été.

Chez mes parents tout est un peu merdique, sauf les tableaux, les livres, les appareils photo et les ordinateurs! Les choses qui s'abiment restent en l'état. Les lampes par exemple: il y en a des tas mais peu fonctionnent, ou mal, ou avec un abat jour bancal ou alors dans des endroits où elles ne servent à rien, mais quand on les bouge, faux contact et ça ne marche plus! La maison renferme aussi son lot de chaises cassées, inutiles et encombrantes. Parfois ils décident de faire réparer, d'améliorer, mais se font fourguer certainement des appareils qu'eux seuls sont capables d'acheter, comme leurs radiateurs sèche-serviettes d'où toutes les serviettes glissent invariablement, comme le grille pain qui brûle toute tartine de plus d'un demi centimètre, comme les lits gigognes chers et inconfortables sur lesquels je dors (mal). J&J voulaient regarder un DVD. Il y a un lecteur de DVD... mais la prise multiple derrière la télé étant tellement pourrie, ça n'a pas été possible de le brancher!!! Je sais bien que ce n'est pas bien grave, d'ailleurs, pour plaisanter entre nous, on a donné leur nom à notre label interne de trucs qui clochent. (C'est pas très sympa, je sais...)

Je suis partie trois petites journées et puis je suis rentrée. Pour la faire courte: mes deux grandes à la maison; Grande-brune avec deux copains qui ont dû dormir là, des bougies parfumées en train de brûler histoire de masquer des odeurs de soirée et au bout d'une heure j'apprends qu'un des deux garçons n'a pas donné de nouvelles à sa maman depuis la veille; Grande-blonde en grand stress, mine triste et tremblements et, en pleurs, elle me montre les scarifications qu'elle s'est infligées la veille pour qu'une douleur en masque une autre. Depuis je suis toujours autant désemparée. Les deux psy sont en vacances. Elle a un gros partiel samedi matin et n'arrive pas à réviser. Son angoisse est palpable. Que faire?

Allez, changeons de sujet! Qui dit voyage en train, dit heures de lecture. (Et là imaginez un large sourire sur mon visage) Même à l'allée avec les petits pour qui j'avais pris mon ordinateur et un DVD. J'ai donc fini Écoutez nos défaites de Laurent Gaudé et beaucoup aimé. Sur ma pile, avant, il y a eu La succession de Jean-Paul Dubois, mais je n'ai pas vraiment accroché. Les deux livres m'avaient été offerts par ma grande amie (qui n'est pas très présente ces derniers temps... hum, hum,hum!). Juste avant j'avais lu Americanah de Chimamanda Ngozi Adichie que j'ai vraiment adoré, et puis, lecture très légère mais pas désagréable du tout, Et je danse, aussi... de Anne-Laure Bondoux, Jean-Claude Mourlevat Hier je suis passée à la librairie, pour m'acheter un polar et puis aussi quelques romans sortis en format poche qui m'ont fait de l'oeil. Alors là, après une nuit courte et la conduite à la Fac, je vais me recoucher avec un bon bouquin. A midi, petit footing et puis j'espère que ça ira...

 

∞∞∞

 

Posté par cinqasept à 09:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

11 octobre 2016

Semaine 40 ♦ Revenir ♦

 

 θθθ

 

1- Revenir sur la pointe des pieds, avec des valises pleines à déborder... Notre été a manqué de légèreté, notre rentrée est carrément plombée... (Je viens de lire un petit roman - très très léger lui - , Et je danse aussi, dans lequel le personnage principal, qui est écrivain, critique l'utilisation des points de suspension. Il n'a pas tord. J'en abuse!)

2- J'ai vidé il y a quelques jours le carton que nous avions rapporté de la maison de famille alsacienne vendue cet été. A l'intérieur une balance Roberval qui fait le bonheur des petits et quelques oeufs en marbre poli. En l'écrivant, je me rends compte que ces petites choses sans valeur, ramenées de cette maison qui renfermait tant de souvenirs d'enfance, ne sont que des objets bien lourds.

 

IMG_3007

oeufs, lourds des souvenirs d'enfance

 

IMG_3016

autoportrait troublé

 

3- Notre Grand est depuis fin août grenoblois. Il rêvait d'une école d'ingénieur parisienne, mais n'a pas réussi et n'a pas eu le courage de recommencer une troisième année de prépa. Il a son studio, tout seul, enfin seul! Mais son Amoureuse étant elle à Paris, il rentre très régulièrement.

4- Jumelle et Jumeau ont fait leur rentrée en CE2. Jumelle récupère la maîtresse de Jumeau de l'année dernière, dans une classe double niveau avec ses meilleures copines: tout roule! Jumeau a deux institutrices mais toujours aussi peu de copains. Il n'a pas l'air malheureux.

5- Grande-brune est maintenant en 1ère S. Je l'énerve beaucoup. Le lycée la saoule énormément. Elle n'aime pas travailler. Ses copains la gonflent régulièrement. Les petits sont toujours insupportables avec elle. Début d'année à fleur de peau!

6- Grande-blonde va mal, très mal. Au bout de trois jours de prépa (physique chimie), elle a craqué. Depuis, l'angoisse s'est comme emparée d'elle. Elle est maintenant à la Fac. Je dois presque chaque jour l'y conduire.Tous les soirs elle pleure, tous les matins aussi. On a l'impression de la porter à bout de bras. Elle se sent seule, elle se sent nulle, elle panique au moindre travail à rendre (alors que je ne l'ai jamais aidée dans aucune matière jusqu'au Bac!). Elle voit une psychologue et un psychiatre: ils sont tombés d'accord sur le diagnostique d'angoisse de séparation. Elle a commencé à prendre des médicaments. C'est long. C'est angoissant pour nous aussi. Pour l'instant on fait mine d'être optimistes et sereins, mais j'ai du mal à voir les premiers signes de lumière au bout du tunnel... (là je m'accorde quelques points de suspension!) J'ai hésité à en parler ici. Mais ne trouvant presqu'aucun témoignange de ce genre de maladie sur les blogs et les forums (j'ai peut être mal cherché, mais il me semble qu'il y a quelques années quand je balançais "jumeaux" "allaitement" ou ce genre de mots clés je trouvais facilement des tas de blogs sur le sujet!), je me lance ici (c'est pas très fun! carrément relou même!!!).

7- La semaine dernière l'été s'en est allé. Depuis la fin août, nous n'avons pas bougé. Je rêve de lacher un peu de lest et de pouvoir m'évader un peu. Si vous passez par ici, bonne semaine!!! Je vous souhaite du soleil et un coeur léger!

 

θθθ

 

 

 

Posté par cinqasept à 10:07 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

27 juin 2016

A.

 

 

Le billet précédent finissait par l'anniversaire de mon Grand et la merveilleuse soirée que nous avions passée avec son "grand cousin lyonnais". Le 11 juin, A., notre neveu, le grand cousin lyonnais, est mort dans un accident de la route. Je n'ai pas de mots pour décrire ici ce drame. J'ai même hésité à en parler. Je voulais d'abord arrêter ces pages, tout me semblant indécent. Et puis mon beau père, son grand père, m'a parlé de sa tristesse et ce qui l'affecte particulièrement c'est que A. ne laisse rien derrière lui, qu'à 20 ans il n'en ait pas eu le temps. Il m'a donc demandé de rassemblé des photos. Alors j'ai commencé mes recherches de photos, recherches bouleversantes... Et puis ici, je laisse ces quelques mots et je vais essayer de reprendre le récit de nos vies minuscules, recommencer à laisser ces traces infimes...

 

13549132_1722335978040782_958218611_o

 

 

Posté par cinqasept à 09:29 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :


30 mai 2016

Semaine 21 ♦ 20 ans ♦

 

♥♥♥

 

13334706_1712392122368501_1007824046_o

 

Lundi, retour dans la vraie vie, les cris et le temps pourri! Et, cerise sur le gâteau, découvrir, au retour de chez la dentiste, des poux sur la tête de Jumeau (aucun lien de cause à effet entre la dentiste et les poux!!!). Heureusement, le soir se laisser choir sur notre canapé (tout nase!) devant le Bureau des Légendes ...

Mardi, c'est à mon tour d'aller chez la dentiste. Depuis plusieurs semaines je fais des allers retours chez elle juste pour une quenotte qui me fait des misères (à moins que ce soit elle qui ait fait des misères à cette dent, car avant qu'elle commence à me la soigner je ne la sentais pas!!!). Le cabinet est assez loin de chez moi et j'ai besoin de ma voiture pour y aller. Or mon Grand a la fâcheuse habitude de me vider le réservoir sans crier gare. J'ai fait mon trajet sur la réserve et n'ai pas eu le temps de faire la queue à la pompe (il y en avait au moins pour une heure!). Tant pis (ou tant mieux): nous avons fini la semaine à pied! Et l'après midi, mammographie, youpi!!! J'ai pris ma dose de rayons pour un moment...

Mercredi, atelier, rollers et chien. J&J se sont mis aux rollers. Une voisine m'en a vendu une paire, une amie donné une autre. Les petits très impatients s'y sont mis malgré mes protestations (pas du tout envie de devoir aller aux urgences avec une voiture à sec en plus!). Ils sont drôles, ils songent le trottoir de notre rue en s'accrochant aux barrières et aux grillages. Nos voisins ont adopté un chien depuis peu. Ce jour là il n'arrêtait pas de pleurer. Quand les enfants sont rentrés de leur atelier chez mon amie S. (atelier collage à la Prévert) ils ont enfilé leurs rollers et ça a beaucoup intéressé le chien des voisins. Il a fini par trouver un moyen de sauter dans notre jardin (retour impossible!). Nous avons donc fini l'après midi avec un chien très content d'avoir de la compagnie. Nous avons hérité d'une belle crotte et d'une voisine stressée et un peu vexée que son toutou soit venu chez nous!

Jeudi matin, comme beaucoup de jeudis matin, je suis allée au marché. Le soir Grande Brune rentrait de son voyage en Allemagne et elle souhaitait manger des légumes. La voiture étant toujours à sec, je suis allée la chercher au bus, devant la mairie, à pied. Et nous sommes revenues en tirant sa valise à roulettes et en papotant. J'ai profité des ces moments de retrouvailles, petite trêve dans nos prises de becs régulières...

Vendredi, footing, copines et re-dentiste... Mardi, elle m'avait bien dit que j'aurais éventuellement peut être un peu mal (elle m'a dévitalisé ma méchante dent). Jeudi la douleur est devenue continue et assez intense. Au téléphone elle m'a juste dit de prendre du paracétamol. Vendredi elle a accepté de me revoir en urgence. Le soir je commençais les antibiotiques... Heureusement le footing avec les copines m'a bien défoulée! Et puis je me suis incrustée chez mon amie-voisine, le midi, pour laisser la cuisine à Grande Brune qui retrouvait ses amis. (Pourquoi mes ados ne savent pas ranger bien, complètement, ce qu'ils ont dérangé? Pourquoi a t'il fallu que JE débarrasse les verres? Pourquoi, parfois ne pensent-ils pas à ouvrir le lave vaisselle? Alors le démarrer, jamais! Pourquoi faut-il que je demande trois fois (en gueulant la dernière) pour que celle qui s'est épilée dans MA salle de bain avec MES bandes daigne finir de rincer MES bandes, les mettre à sécher et vider le lavabo??? (Oui, parce que je les ai mal élevés certainement...)).

Samedi matin, une fois n'est pas coutume, nous avons fait du shopping pour mon Mari (c'est pas son truc, donc quand il s'achète un vêtement, c'est  qu'il en a vraiment besoin!). Ensuite nous avons récupéré notre commande à la Ruche qui dit Oui . La journée a été assez calme. Les petits avaient invité des copines. J'ai même un peu dormi (je ne sais pas si c'est à cause de cette fichue dent, mais je suis quand même assez fatiguée en ce moment). Le soir, nous sommes allés à deux au restaurant. Ça faisait longtemps que nous ne l'avions pas fait. Enfin pouvoir parler. Et puis se promener dans Paris la nuit. Nous sommes allés voir la Pyramide du Louvre camouflée (Grande Brune m'avait fait découvrir JR pour son oral d'histoire de l'art du brevet: l'oeuvre qu'elle avait présentée était beaucoup plus forte et touchante que cet exploit technique certes mais pour moi pas très convainquant que ce camouflage de la pyramide...).  Une belle soirée à deux...

Dimanche, mon Grand a eu 20 ans! Ma 21° fête des mères (hé oui, c'est comme pour les barrières et les piquets). Seul son grand cousin lyonnais a pu venir fêter l'évènement (les 20 ans hein!). Une soirée très très sympa pendant laquelle nous avons beaucoup parlé avec les grands. De la famille, des caractères des uns et des autres, de la tristesse de mon beau père de vendre la maison d'Alsace, de notre inquiétude pour son moral, mais aussi de sujets beaucoup légers (comme d'un documentaires sur les bienfaits de l'urine vu la veille). 

 

♥♥♥

Posté par cinqasept à 10:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

25 mai 2016

Semaine 20 ♦ escapade à Suzette ♦

 

♦♦♦

 

Jeudi j'ai pris le train dans la matinée. Un jour de grève, histoire de pimenter l'escapade... (une escapade entre copines du quartier, organisée du début à la fin par ma pomme). Alors, pour respecter la petite règle du jeu que je me suis imposée sur ce blog, je vais essayer le la décrire en sept mots (et sept photos).

 

Stress... C'est un peu idiot, ce weekend devait être un moment de détente, de lâcher prise, loin de la ville et des contraintes de la vie de famille. Mais voilà, il y a un "mais", et même un gros "mais". J'ai senti sur moi une énorme pression (et pourtant je suis sûre qu'elle n'existait pas). Pourtant j'avais tout bien préparé. J'arrivais avant les autres, histoire de prendre la voiture de location et de faire des courses, d'aller récupérer les clefs et d'ouvrir le gîte.Les billets de trains étaient super bon marché, le véhicule réservé (sur un site de location entre particuliers) pas bien cher non plus. Je connaissais le village où nous allions passer trois jours. La météo annonçait du beau temps et même de la chaleur. Mais tout le jeudi je me suis sentie épuisée. Je crois même que mes parents, chez qui j'ai dîné avant d'aller à la gare accueillir mes amies, se sont inquiétés de me voir si fatiguée. Je savais que j'allais stresser à un moment ou à un autre, mais je ne m'attendais pas à réagir de cette manière, physiquement... Ensuite j'ai quand même réussi à me détendre, seulement quelques rechutes, quelques bouffées d'angoisse les soirs quand venait la question du programme du lendemain.

 

IMG_2450

château du Barroux

 

Soleil... Nous avons eu de la chance: soleil et chaleur au rendez vous! Certaines ont rougi, d'autres bruni et moi je me suis tartinée régulièrement! Nous nous sommes même baignées (enfin moi et V.) dans une petite cuvette creusée dans la roche par une mini cascade...

 

IMG_2508-001

juste avant d'arriver au lac du Paty, vue sur la plaine du Comtat Venaissin

 

Amitié... Nous étions 7. Alors, très bonnes copines ou amies? Quelle différence au fond? Question d'intimité. Les amies sont peut être celles avec qui ont peut se sentir bien même dans les silences, dans les moments creux, celles que l'on comprend sans mots et qui nous comprennent aussi. Arrivée dans ma ville de banlieue il y a cinq ans, j'ai encore souvent la sensation de n'y être pas tout à fait à ma place, d'être différente. (Petite pointe de déception ce weekend quand mes deux amies si chères se sont retrouvées pour la crémaillère de l'une qui n'a pas retenu mon indisponibilité pour l'organiser... un peu d'amertume je l'avoue, un peu de tristesse). Je me suis sentie stressée, et parfois un peu seule... mais je suis un peu compliquée! (Et mes amies d'ici sont vraiment de chouettes amies!)

 

IMG_2534-001

clocher de Suzette

 

Randonnée... Le vendredi nous avons marché environ 15 km. C'était la rando que j'avais prévue. Mais prise en main par celle qui a besoin de décider, de mener, de contrôler! (clic pour voir notre parcours) Samedi, petite balade au dessus de Beaumes de Venise (clic)

 

IMG_2426

 vue sur le mont Ventoux, domaine de Durban

 

Budget... J'ai voulu un weekend pas cher. Nous en avons eu pour 185 euros chacune pour un aller retour en TGV, la location d'une voiture 7 places, l'essence, la location du gîte, le ménage, la nourriture (pas de restau!), les entrées au château du Barroux et au Palais des Papes. Trois jours pleins! Je pense que mon contrat est rempli!

 

IMG_2452-001

château du Barroux

 

Paysage... Toutes ont été d'accord pour dire que cette région est magnifique!!!! Si vous voulez un petit tour presqu'en Toscane, en partant moins loin, choisissez le Comtat Venaissin (je ne suis pas payée par l'office du tourisme!!!) Moi je ne suis pas objective quand je dis que c'est le plus bel endroit du Monde.

 

IMG_2444

Caractères... Grrrr... Découvrir les travers de certaines... Je ne suis pas une grande fan des ambiances 100% féminines en règle générale, et ces trois jours ne m'ont pas fait changer d'avis! Et encore je pense que certaines ont bien pris sur elles pour tout supporter sans faire de remarques. Mais on a eu une cheftaine. Qui nous a empêchées de nous faire un petit restau. Mais elle n'a pas réussi à nous faire louper le marché de l'Isle sur la Sorgue et notre petit moment shopping! (Elle a juste boudé toute seule)

 

IMG_2575

Palais des Papes

 

♦♦♦

 

Posté par cinqasept à 12:31 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

17 mai 2016

Semaine 19 ♦ Alsace ♦

 

 

IMG_2205

IMG_2218IMG_2235-001

IMG_2251

IMG_2257IMG_2203

IMG_2268

IMG_2277

IMG_2281

IMG_2285

IMG_2291

campagne de l'Alsace bossue ou 50 nuances de vert (j'y aime particulièrement le petit cimetière)

 

Long weekend en Alsace, avec ma belle famille. Drôle d'ambiance dans cette grande maison que mes beaux parents s'apprêtent à vendre... Ils ont pris cette décision certainement car on n'y va pas assez. Alors, comme ils sont raisonnables, se sentant vieillir, ils préfèrent s'en occuper maintenant, même si ça leur fend le coeur. Mais mon beau père qui a passé ces trois jours à déménager, à trier, à faire des inventaires et des remarques macabres, à réussi à faire culpabiliser mon mari (moi qui suis assez sentimentale et qui n'aime pas les fins, petites ou grandes, ce weekend m'a emplie de nostalgie triste). Nous y étions avec les twins et notre Grand. Nous y retournerons cet été avec les Grandes. Une page va se fermer...

Sinon, la semaine a été dure. De grosses tensions avec Grande-brune. Des cris, des larmes (des deux côtés). De la fatigue (elle et moi). Un temps super pourri. L'impression de ne servir à rien et de tout rater. Et puis une super nouvelle: mon Grand est admissible dans une école pour laquelle il a déposé une candidature sur dossier (reste l'oral à réussir!). Y'a des semaines comme ça.

Posté par cinqasept à 10:32 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

09 mai 2016

Semaine 18 ♦ Noirmoutier ♦

 

♦♦♦

A peine rentrés de vacances nous sommes repartis... Destination Noirmoutier. Deux maisons, six familles, douze adultes, vingt enfants... Nous y étions à cinq: les twins et Grande-blonde nous ont accompagnés. Nous avons fait du vélo (nous avions amené les nôtres), nous nous sommes baignés (surtout le premier jour, après le temps s'est gâté et seuls ceux qui avaient des combis ont eu envie de plonger à nouveau), nous avons mangé dehors, nous nous sommes fait piquer par les moustiques très nombreux et insistants en fin de journées, nous avons mis du beurre salé sur les pommes de terre nouvelles, nous avons fait griller du poisson, nous avons mangé des glaces à des heures où on ne mange pas de glaces, nous avons ri, nous avons marché, nous avons trouvé que c'était un peu court... De bons moments, de beaux souvenirs... et puis, ce qui est chouette, c'est que nous sommes à nouveau invités en août!

IMG_2176IMG_2154IMG_2166

 

Plage des Saleaux / Anse Rouge

 

IMG_2189IMG_2194

 Luzéronde

 

Pendant ce temps il faisait chaud sur Paris, Notre Grand finissait ses écrits (et se faisait larguer... snif... il a l'air de le prendre pas trop mal, mais c'est un amoureux et ça risque de lui prendre du temps pour tourner la page), et Grande-brune occupait ici son long weekend entre ses copines, des fêtes et son Amoureux (et je ne sais toujours pas pourquoi, en début de semaine, elle pleurait dans son lit... mystère... mais je me fais un peu de soucis)

Nous sommes rentrés, pas vraiment tout seuls sur la route. Dans nos bagages, du vent et des nuages, une montagne de linge sale, quelques grains de sable dans nos chaussettes, quelques boutons de moustique et toujours un peu de nostalgie... Aller! Je vais étendre du linge!

 

 ♦♦♦

 

Posté par cinqasept à 10:39 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

02 mai 2016

Semaine 17 ♦ le chemin des écoliers ♦

 

♦♦♦

 

Les vacances sont finies… Il y a eu :

1 J&J, deux semaines chez les grands parents (paternels, puis maternels). En vrac : le cousin chéri, des bêtises, du trampoline, l’aquarium, du vélo, un Mc*do, un ciné, la télé, les couchers tardifs, de bons petits plats et j’en oublie (chez les premiers), puis de la peinture, le train Playmo*bil, les carrières d’ocre, une ferme de lamas, Face*book avec le grand père, encore de la télé, des couchers un peu moins tardifs (quoi que, il y a eu négociation !), des petits plats moins bons (c’est pas son truc à ma maman, la cuisine (elle serait verte si elle me lisait !!!)).

2 Un peu de manque, une sensation de vide… mais aussi de tranquillité !!! Et puis de fatigue. Je ne sais pas pourquoi j’ai si mal dormi…

3 Un petit road trip pour moi et ma Grande-Brune. Descendre dans le sud, par le chemin des écoliers. Bon, un peu arrosé le chemin des écoliers ! Je voulais voir Beaune (non, pas Vierzon !), je l’ai vue sous la pluie… Voilà ;  les Hospices, c’est fait ! (Ces toits colorés, sous le soleil, doivent être magnifiques !). Je rêvais de Marseille, de mer, de soleil et de petites ruelles. Nous y avons renoncé (c’est mon sport favori !). Par contre du shopping à Romans (c’est vraiment n’importe quoi (!!!!), mais on s’est dit que l’année prochaine, nous lourions une semaine pas trop loin d’une calanque !).

4 Des retrouvailles. Jumeau nous a accueillies avec un gros vomi. Jumelle n’avait pas vu de peigne ni de brosse depuis longtemps et ses cheveux ressemblaient à un nid. Quelques trous aux genoux, preuves de vacances réussies, comme cette douce odeur de crasse…

5 Un choix, celui de ne pas envoyer CV et lettre de motivation. Après avoir pesé et repesé le pour et le contre, la balance a penché du côté de la « slow life »… (Mais qu’est ce que j’admire les super women qui vivent à 100 à l’heure !!!)

6 Une pointe (à prononcer avec l’accent du midi) de tristesse… Avec Grande-Brune, nous avons fait notre petit tour rituel dans la ville de mon enfance… et je l’ai trouvée lugubre. Pourtant il faisait beau. Mais depuis Noël, beaucoup de boutiques en centre ville ont définitivement fermé. Ces grilles descendues, ces affiches de cessation définitive d’activité ou d’agences immobilières, ces courriers et publicités qui débordent de boites aux lettres abandonnées, m’ont donné le cafard.  (Sur notre route, nous avons emprunté beaucoup de routes secondaires ; et finalement, j’ai presque préféré les autoroutes qui évitent tous les abords des petites villes, abords défigurés par la publicité et les zones commerciales)

7 Le retour à la maison. Retrouver les amis. Retrouver notre étudiant pour une journée seulement, Remettre un peu de vie dans la chambre trop bien rangée. Cueillir le lila du jardin et préparer une brioche-tarte-à-la-praline-rose pour mon Grand qui repart pour une semaine d'épreuves...

 

IMG_2140

IMG_2136-001

 

♦♦♦

Posté par cinqasept à 09:37 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,